Manuscrits turcs

Description

La collection de manuscrits turcs de l’école des Langues orientales est étroitement liée à l’histoire de l'école. Son embryon est constitué par les quelques manuscrits qui ont été rassemblés dans la « classe » des Orientaux du Collège Louis le Grand autour de 1750 et de la bibliothèque constituée après la Révolution par Antoine Ducaurroy à Istanbul. Après 1831 et le rapatriement de l’ensemble de l’école à Paris, Joseph-Marie Jouannin réunit un certain nombre de manuscrits à l’intention des élèves de l’école et en dressa le catalogue. La bibliothèque s’est enrichie plus systématiquement après l’installation rue de Lille en 1874 sous la férule de Charles Schefer, par des achats ou des dons, mais toujours dans le but de servir aux enseignements dispensés à l’école. Dans les premières années du XXème siècle, un rabbin stambouliote érudit, Abraham Danon (1857- 1925), rédigea un catalogue sommaire. Ses notices sont restées inédites et décrivent 171 volumes, dont certains semblent avoir disparu. Depuis lors, un certain nombre de manuscrits s’y sont cependant ajoutés et on compte 181 cotes de manuscrits turcs effectivement présents sur les rayons.

Les points forts de la collection sont la langue turque, l’histoire, l’art d’écrire et de rédiger, la diplomatie et le commerce.

Collection(s) liée(s)

  • Manuscrits turcs

Incipit f. 1v
Explicit f. 36

Réglure au mistara. Encadrements d’un filet rouge (f. 1v- 36).
Papier européen (filigrane à couronne). 36 feuillets. Le volume est formé de trois quinions et d’un cahier de sept feuillets.

Reliure ottomane…

Acte de fondation d’un waqf par Ismī-Hān Qayā Sultān, fille de Sultān Murād, habitant à Istanbul dans le quartier d’Ayā Sufiyā, en date du 1er Zū l-Hiğğa 1061H. (/15 novembre 1651), pour un montant de 4000 ġurūš riyālī de…

Manuscrit de la fin du XVIIIe siècle. I.-F. 1v- 6v.- Préface en prose du recueil, rédigée par son éditeur, Sayyid Muhammad Sa’īd Imām-zāda Bursavī (cf. f. 1v). II.- F. 6v- 7.- SAR-LAWHA-i DĪVĀN. En…